Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Tunisie mon pays!
  •  Vive la Tunisie Libre
  • Vive la Tunisie Libre

Recherche

Archives

24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 14:56

Football-Tunisie – Le sacre du Club africain, l'un des clubs- phare de Tunis, avec l'Espérance, qui a renoué finalement avec les titres après 12 ans de disette, en remportant le championnat de la Ligue 1 professionnelle de football jeudi grâce à sa victoire sur l'EZ Zarzis (2-1), a été célébré avec éclat par des milliers de ses supporters durant toute la nuit de jeudi à vendredi.

Après une longue traversée du désert (le dernier titre remonte à 1995-1996), les protégés de l'entraîneur algérien Abdelhak Ben Chikha, ont pu finalement accomplir leur tour d'honneur portant haut le trophée drapé des couleurs "rouge et blanc" du club sous les ovations des milliers de fans clubistes qui avaient déjà pris d'assaut les rues de la capitale avant de s'orienter en longue file de voitures bariolées sur les routes menant au stade de Radès, à 14 km du centre-ville.

Après un suspens rare dans la course au titre, la formation clubiste a été couronnée au finish coiffant au poteau l'Etoile du Sahel bien décidée à défendre son titre jusqu'au bout.

Le coude-à-coude a atteint son paroxysme lors de l'avant-dernière journée qui a vu le Club africain prendre un avantage décisif sur son grand rival grâce à sa victoire sur EGS Gafsa et le faux-pas du co-leader à Gabes.

Les deux points d'avance n'étaient pas tout à fait suffisants puisqu'un nul des clubistes face à l'ES Zarzis et la victoire de l'Etoile face à l'Espérance à l'ultime journée, jeudi, pouvaient remettre en cause les chances de la formation "rouge et blanc", l'Etoile possédant un meilleur goal différence lui permettant de conserver le titre en cas d'égalité de points.

La tache des clubistes s'est révélée moins facile que prévue face à l'ES Zarzis, pourtant reléguée depuis un moment en Ligue 2, mais qui a livré un match héroïque et pu mener au score au terme de la mi-temps.

La grande volonté du Club africain de terminer en apothéose un remarquable parcours en phase retour (12 victoires et un nul) et l'expérience des joueurs lui a permis de renverser la vapeur en seconde période grâce à un pénalty de Wissem Yahya et un second but de Youssef Mouihbi, vedette montante de l'équipe. La rencontre était dirigée par un trio arbitral suisse.

La formation de Bab Jedid, quartier populaire de Tunis où se trouve son bastion, s'adjuge ainsi un titre bien mérité qui s'est dessiné au cours de la seconde moitié du championnat grâce une pléiade de joueurs complémentaires à l'instar de Gharzoul, Ayouadhi, Dhaoudi, Bachtobji, Mouihbi, Rehifi et notamment Wissem Yahya, le meilleur buteur du championnat.

L'équipe a su aussi tirer profit de la grande expérience de Lassad Ouartani, Oussama Sallami et le gardien Adel Nefzi. L'avènement de l'entraineur algérien Abdelhak Bencheikha à la place du français Bertrand Marchand, engagé par l'Etoile, a donné le plus escompté avec la rage de vaincre insufflée au groupe illustrée par l'impressionnante série de douze victoires remportées par l'équipe contre un seul match nul à Sousse, face précisément au champion sortant qui s'est révélé décisif.

La formation clubiste a remporté en tout 19 victoires, contre 6 matches nuls et 1 seule défaite, des performances exceptionnelles qui lui ont octroyé logiquement le titre. Le sacre est le fruit aussi de recrutements bien ciblés pendant le mercato avec l'avènement notamment de Mouihbi, Rehihi, Alexis et Hemam qui ont permis de souder le groupe et de trouver les solutions de rechange pour pallier les blessures et suspensions.

C'est le 10ème titre de champion qu'inscrit le Club africain dans son palmarès, contre neuf à l'Etoile du Sahel, tous deux cependant loin derrière l'Espérance de Tunis qui détient un record de 20 titres en championnat.
 
Tunis - 23/05/2008

Pana

Partager cet article

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans SPORT
commenter cet article

commentaires