Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Tunisie mon pays!
  •  Vive la Tunisie Libre
  • Vive la Tunisie Libre

Recherche

Archives

8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 14:50
Précisions d’une source officielle au sujet des actes de violence survenus à Redeyef
 


Tunis 6 juin 2008 (TAP)- Une source officielle a publié, vendredi, le communiqué suivant au sujet des actes de violence survenus dans la région de Redeyef (gouvernorat de Gafsa).

“Des actes de violence ont été commis par certains individus dans la région de Redeyef (gouvernorat de Gafsa).

Ces actes ont fait l’objet d’une surveillance de la part des forces de sécurité pour contrer tous débordements éventuels.

Des informations sont parvenues, vendredi, aux autorités que des éléments étaient en train de fabriquer des cocktails molotov en vue de les utiliser dans des actes de vandalisme, ce qui a imposé l’intervention des forces de sécurité qui ont essuyé des jets de ces engins incendiaires.

Malgré les mises en garde lancées, conformément à la loi, par les forces de l’ordre, les éléments perturbateurs n’ont pas obtempéré, obligeant les forces de sécurité à intervenir.

Ces évènements ont entraîné la mort d’un élément perturbateur. Cinq autres ont été blessés ainsi que trois agents de l’ordre.

Le procureur de la République de Gafsa a ordonné l’ouverture d’une information judiciaire pour déterminer les circonstances de ces événements et délimiter les responsabilités”.

Décès de l’universitaire et homme politique Mohamed Charfi

L’universitaire et homme politique Mohamed Charfi vient de décéder aujourd’hui vendredi 6 Juin 2008 des suites de la maladie dont il souffrait depuis quelques temps

Universitaire de renom (1964-2003), professeur de droit et ancien doyen de la faculté de droit de Tunis, Mohamed Charfi été aussi président de la Ligue tunisienne de défense des droits de l'homme de 1981 à 1989 avant de devenir Ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur 1989 à 1994 dans le gouvernement du président Ben Ali.

Son nom reste lié à la reforme de l’enseignement qu’il à mis en application et qui à été largement contestée par les milieux islamistes qui dominaient l’université à son époque. Dans la dernière partie de son livre « Islam et liberté » il s’est largement expliqué sur cette réforme qu’il à défendu jusqu'à la fin de sa vie.

Mohamed Charfi été aussi un francophone convaincu et l'une des figures marquantes de la gauche tunisienne. Fondateur du groupe « perspectives tunisiennes » à l’animation de laquelle il a participé par ses écrits et par son engagement, ce qui lui a valu d’être arrêté et condamné à la prison qu’il a passé dans le sinistre bagne de Borj Erroumi. Après sa sortie du gouvernement il à regagné l'opposition et  joué un rôle de premier plan au sein de la gauche et dans l'opposition à la dictature instaurée par le président Ben Ali pour assurer sa présidence à vie.

Personnage controversé, Mohamed Charfi a resté tout au long de sa vie le grand intellectuel de gauche, militant pour la démocratie et les droits de l’homme en Tunisie.

(Source : « TunisiaWatch », le blog de Mokhtar Yahyaoui, le 7 juin 2008)
Lien : http://tunisiawatch.rsfblog.org/archive/2008/06/07/deces-de-l-universitaire-et-homme-politique-mohamed-charfi.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article

commentaires