Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Tunisie mon pays!
  •  Vive la Tunisie Libre
  • Vive la Tunisie Libre

Recherche

Archives

13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 23:31

Tunisie: la "silicon vallée" de la Méditerranée

La Tunisie ambitionne de devenir l'"euromed valley", la "silicon" vallée de la Méditerranée, d'ici 2016, en axant sur quatre secteurs industriels prioritaires: les composants automobiles et aéronautiques, les TIC, le textile, le cuir et chaussures, l'agroalimentaire et les biotechnologies, a déclaré vendredi, M. Afif chelbi, ministre de l'industrie, de l'énergie et des PME.

Intervenant dans l'atelier de travail sur "l'industrie manufacturière, l'accès à un palier supérieur de technicité" , organisé dans le cadre de la 10ème édition du forum de Carthage sur l'investissement (les 12 et 13 juin 2008 à Gammarth), le ministre a précisé que la Tunisie premier pays sud- méditerranéen, exportateur industriel vers l'Union méditerranéenne (6,7 milliards d'euros), vise à consolider sa position comme base technologique internationale de production et de services industriels au coeur de la Mmare Nostrum.

Elle a comme ambition stratégique d'accroître sa contribution en termes d'innovation orientée vers l'industrie.

Il a affirmé que les méga-projets devant être réalisés en Tunisie par des capitaux arabes, ne se limitent pas à l'immobilier mais vont permettre l'émergence de plateformes gigantesques de services correspondant aux plus hauts standards internationaux.

Le pays aspire à relever la part des industries émergentes de 25% actuellement à 50 % à l'horizon 2016, par rapport aux industries traditionnelles.

La Tunisie s'est, aussi, fixée comme objectif pour les dix prochaines années de doubler ses exportations industrielles de 15 milliards de dinars à 30 milliards de dinars et de tripler les investissements pour atteindre 3 milliards de dinars.

Pour les industries automobiles et aéronautiques, les exportations sont appelées à quintupler pour s'élever à 1050 millions de dinars alors que le taux de la sous-traitance dans le secteur va être porté de 65 % en 2005 à 77 % en 2015.

La réalisation de 30 études stratégiques ont permis d'identifier plusieurs idées de projets de partenariat.

M. Chelbi a rappelé que le textile tunisien a réussi son repositionnement stratégique et exporte aujourd'hui pour une valeur de 3 milliards d'euros.

Toutefois, les exportations de composants automobiles et aéronautiques ont dépassé le textile (3,9 milliards d'euros) avec une croissance annuelle de 20 %.

Il a annoncé que 20 importants nouveaux projets sont en cours de réalisation dans les composants automobiles pour un total de 20 mille emplois.

Plusieurs grandes villes de l'intérieur au nombre de 10 sont concernées dont Béja, le Kef, Kairoun, Siliana…

Il devait, encore, rappeler que la Tunisie est le pays sud- méditerranéen qui attire le plus grand nombre d'industries européennes (2 mille entreprises).

Grâce au programme de mise à niveau entamé en 1995, le taux d'encadrement technique dans l'industrie tunisienne a augmenté de 9 à 17 % et le nombre d'entreprises certifiées qualité a atteint 800 unités.

Le pays doté de plus de 120 zones industrielles et 10 technopoles, peut, encore, se prévaloir aujourd'hui outre d'un environnement d'affaires incitatif, du niveau de qualification des ressources humaines.

Le pays compte aujourd'hui 400 mille étudiants, nombre devant passer à 500 mille étudiants en 2009 (5 % de la population) et dispose par ailleurs d'une infrastructure de télécommunications totalement numérisée.

Plusieurs témoignages de responsables d'entreprises étrangères en Tunisie ont mis exergue l'excellence du climat d'affaires en Tunisie dont M. Marc Duquesne, directeur général de "Johson controls Tunisie", société produisant des composants automobiles avec des compétences tunisiennes et M.Philippe Cussonet, président du groupement des industries tunisiennes aéronautiques et spatiales GITAS qui a appelé à l'émergence de fournisseurs locaux de composants aéronautiques .

M. Gaby Lopez, directeur général du groupe "Zodiac Tunisie" a affirmé pour sa part que "les conditions sont parfaitement réunies en Tunisie pour un développement significatif de l'industrie aéronautique".

Il a évoqué les atouts de la Tunisie en ce qui concerne la proximité géographique de l'Europe, la stabilité politique, le coût salarial, la dynamique économique et la disponibilité d'un savoir-faire local.

Il a rappelé l'émergence de l'industrie aéronautique en Tunisie depuis 2000 avec l'implantation de quelques sociétés qui ont anticipé la capacité de la Tunisie à développer des activités de technologie de pointe.

Aujourd'hui, tous les métiers de l'aéronautique (fonderie, câblage, petits moteurs, plasturgie, maintenance aéronautique, activité de formation des pilotes...) sont représentés dans le pays qui compte 30 sociétés dans cette industrie.

Plusieurs autres projets sont à l'étude ou en cours de réalisation.

http://www.infotunisie.com/2008/06/130608-5.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article

commentaires