Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Tunisie mon pays!
  •  Vive la Tunisie Libre
  • Vive la Tunisie Libre

Recherche

Archives

14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 16:52

Le Président français salue les positions du Chef de l'Etat en faveur du projet de l'UPM

Le Président Français Nicolas Sarkozy a salué, en cédant la parole au Président Zine El Abidine Ben Ali au cours de la réunion au sommet du "Processus de Barcelone: l'Union pour la Méditerranée" à Paris, les positions du Chef de l'Etat appuyant le projet de l'Union et l'attachement constant de la Tunisie aux causes de la paix, de la coopération et du développement dans la région méditerranéenne.

L'allocution du Président Zine El Abidine Ben Ali, prononcée au sommet de Paris, a suscité la considération des chefs d'Etat et de Gouvernement, eu égard aux initiatives qu'elle comporte en vue de la dynamisation de la solidarité pour un développement durable dans la région méditerranéenne et pour avoir mis l'accent sur la dimension stratégique de l'environnement dans la Méditerranée.

L'allocution du Président de la République a été marquée par des propositions pratiques, notamment, la création d'une agence méditerranéenne de protection de l'écosystème et du littoral chargée d'assurer la coordination entre tous les projets et initiatives qui s'insèrent dans ce cadre, et la création d'un observatoire méditerranéen, appelé à se doter d'un mécanisme d'alerte rapide, à assurer la coordination des efforts de toutes les parties et à favoriser une intervention efficace, en cas de besoin, pour la lutte contre la pollution en Méditerranée et la prévention des divers types d'accidents maritimes.

Le Chef de l'Etat a, également préconisé dans son allocution la création d'un Centre méditerranéen pour le transfert de la technologie, tout particulièrement en matière d'énergies nouvelles et renouvelables, de dessalement de l'eau de mer et de nano-technologie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans FRANCE
commenter cet article

commentaires