Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Tunisie mon pays!
  •  Vive la Tunisie Libre
  • Vive la Tunisie Libre

Recherche

Archives

14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 15:17
 Le président tunisien, Zine El Abidine Ben Ali, a violemment dénoncé vendredi à Tunis, les "donneurs de leçons" en matière de droits de l'homme, faisant allusion à certaines organisations non-gouvernementales internationales et locales qui font régulièrement état de violations des droits de l'homme et des libertés en Tunisie. "Les valeurs et les principes des droits de l'Homme sont trop nobles pour servir des intérêts particuliers ou être manipulés à des fins politiques, encore moins pour que quiconque s'y présente en donneur de leçons", a-t-il déclaré dans un discours prononcé à l'occasion de la célébration du 60ème anniversaire de la Déclaration des droits de l'homme. Le président tunisien a soutenu que l'évolution de la construction démocratique pluraliste dans son pays «constitue aujourd'hui une réalité concrète qu'aucun observateur intègre ne peut nier». Il s'est néanmoins déclaré "déterminé à élever sans cesse plus haut l'édifice démocratique et des droits de l'Homme dans son pays», et a réitéré son engagement à faire progresser ce «processus irréversible avec assurance et par étape, afin de le préserver des risques de rechute et de retour en arrière". Le président Ben Ali a également fait part de sa volonté de veiller à ce que les élections présidentielle et législatives prévues en octobre 2009 "soient autant d'opportunités nouvelles pour l'approfondissement des attributs de la démocratie". Selon lui, les droits de l'homme "perdent leur universalité et leur dimension humaine chaque fois que se trouve bafoué le droit à la vie, en n'importe quel endroit du globe, et lorsque des centaines de millions d'êtres humains se trouvent dans le dénuement absolu ou que des dizaines de millions d'enfants meurent d'abandon, de faim et de maladie". Panapress

Partager cet article

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article

commentaires