Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Tunisie mon pays!
  •  Vive la Tunisie Libre
  • Vive la Tunisie Libre

Recherche

Archives

19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 12:55

Main Basse sur la banque de Tunisie

par noreply@blogspirit.com (TUNISIA Watch) - 234 hitsflux RSS de ce reporter Flux RSS de ce reporter flux RSS de ce theme Flux RSS de International

069e90d141c1d90196c7f0176fba4c02.gifLa famille Mabrouk va-t-elle mettre la main en fin sur la banque de Tunisie ? C'est la question secrète que se posaient tous les milieux financiers en Tunisie depuis longtemps sans que personne n'ose la formuler directement. Les derniers rebondissement que vient de connaître cette banque ne laisse plus de doute sur l'évolution irrésistible de la situation vers cette fin.

La banque de Tunisie est la première banque qui a vue le jour dans notre pays. Cela remonte à la fin du 19ème siècle juste après l'établissement du protectorat. C'est une banque privée dont le capital est détenu en grande majorité par des hommes d'affaires Tunisiens et dans lequel l'état tunisien ne possède aucun intérêt. Troisième particularité, et non des moindre, c'est aussi la banque qui réalise les meilleurs résultats d'exploitation parmi les banques exerçant en Tunisie. Ainsi grâce à une tradition, une rigueur de gestion et une politique de discrétion cette banque a pu se maintenir et s'affirmer au point de constituer cet appât aux appétits gourmands dont ses propriétaires eux mêmes été conscients.

La menace qui se profilait dans le parcours sans faute jusqu'à présent de cette banque n'été pas une simple potentialité mais bien précise que personne ne l'ignorait. La famille Mabrouk qui constitue aujourd'hui l'un des plus important groupe financier dans le pays si non le plus grand après l'ascension fulgurant réalisé au cours des 20 dernières années et dont les liens direct avec le pouvoirs sont connus puisque l'un des frères n'est autre que le gendre du président Ben Ali n'a jamais caché ses visés de prendre en main cette banque dont elle est actionnaire et qu'un oncle des actuels frères Mabrouk dirigeait avant sont président sortant il y a juste 17 ans.

Ainsi pour échapper à la menace d'une prise de position prépondérante au détriment des autres actionnaires à l'occasion de l'augmentation de capital décidé par le conseil d'administration, une majorité d'actionnaires a conclus un pacte stipulant le respect de l'équilibre actuel de répartition des parts et proposant l'assemblé génerale lors de sa prochaine réunion de recourir aux réserves propres de la banque pour augmenter son capital de 150 à 300 millions de dinars. Cette décision a été formulée dans un communiqué officiel publié par la banque et communiqué au CMF, autorité financière de droit qui n'a soulevé aucune objection. Cette disposition à été prise en prévision du départ forcé du Président directeur exécutif de la banque atteint d'une sclérose en plaque mais qui ne justifie en rien la façon avec laquelle ce départ à été précipité après car son remplacement est aussi du ressort de la même instance de la banque.

Ces décisions ont étés très favorablement accueillis par le marché financier. Le premier impact s'est manifesté par la forte augmentation de valeur des actions de la BT en bourse. Une augmentation de plus de 30% en une seule séance faisant passer l'action de 80 à plus de 120 dinar et qui été destiné à s'accroître encore vu qu'une action représentera deux en quelques jours après l'augmentation du capital annoncée.

Mais la surprise ne s'est pas fait attendre, le 02 avril, par un communiqué lapidaire, attribué au même conseil d'administration, on annonçait que «le contenu du communiqué du Conseil d'Administration de la Banque de Tunisie paru dans le bulletin officiel du Conseil du Marché Financier et celui de la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis du 28 mars,  2008 est annulé » laissant ainsi le marché financier plongé dans l'effroi. Ce n'été ni dans le style de la banque ni dans sont intérêt de prendre une telle décision. Une décision, qui en plus constitue une enfreinte à la loi exposant la banque automatiquement dans des conditions normale à des poursuites pour délit d'initié si non d'escroquerie pour avoir tromper les investisseurs par des décisions contradictoires ayant influées sur la valeur de ses actions. En fait les actions de la BT ont enregistrés une forte chute immédiatement après leur remise en négociation en bource après le second communiqué.

La suite tout le monde la connaît Mme Alya Abdallah épouse de l'actuel ministre des affaire étrangère est nommé le 4 Avril Présidente Directrice Générale de la Banque de Tunisie avec l'intégralité des pouvoirs qui étaient conférés à son prédécesseur à partir du le lundi 7 avril 2008. Une information que tout le monde savait déjà depuis le premier avril après avoir été rendu publique par le journal à large diffusion Essabah. Cela n'été pas un poisson d'avril, la Tunisie est encore au seuil d'une république bananière par son système Bancaire.

Yahyaoui Mokhtar - Vendredi 18 Avril 2008

Lire la suite : http://tunisiawatch.rsfblog.org/archive/2008/04/18/main-basse-sur-la-banque-de-tunisie.html.

Repost 0
Published by Tunisie mon pays!
commenter cet article
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 12:45

Tunisie - La foire du livre fait le ménage

Sébastien Cometti, le samedi 19 avril 2008 à 04:00

A une semaine du coup d’envoi de la Foire internationale du livre de Tunis, plusieurs milliers d’ouvrages « obscurantistes » viennent d’être écartés.

Les organisateurs de la 26e Foire internationale du livre, qui se tiendra du 25 avril au 4 mai prochain, ont passé un grand coup de balai. Lors d’une conférence de presse tenue jeudi pour la circonstance, ces derniers ont annoncé avoir écarté plusieurs milliers d’ouvrages religieux présentés par quelque 25 maisons d’édition et qualifiés de « médiocres » et « obscurantistes ».

« La Foire de Tunis ne peut en aucun cas accepter la participation d’ouvrages qui propagent des discours idéologiques obscurantistes, contraires aux valeurs essentielles de la société tunisienne », a justifié Boubaker Ben Fraj. Sans ambages, le directeur de l’événement a assimilé les ouvrages religieux incriminés, dont il a refusé de préciser les pays de provenance, à du « charlatanisme, voire à des atteintes à l’islam ».

408 éditeurs français

« Nous n’avons pas de problème avec le livre religieux, car la Tunisie est un pays d’islam dans son image vraie », insiste Boubaker Ben Fraj. Dans le détail, la Foire du livre de Tunis accueillera cette année quelque 1.027 maisons d’édition venues de 32 pays arabes, africains, européens, américains et asiatiques. Des organisations internationales spécialisées seront également de la partie.

Selon les organisateurs, la Foire internationale du livre enregistre une augmentation de 25 % du nombre de professionnels présents sur le site. Avec 408 éditeurs présents, la France sera très bien représentée. A ses côtés, des « petits nouveaux » tels le Portugal, la Suisse, la République tchèque et la Roumanie. Parmi les prestigieux invités de l’événement figurent les écrivains français Eric Emmanuel Schmitt et Gilbert Sinoué, l’Egyptien Baha Taher et le Tuniso-Suédois Jonas Hassen Khemiri. Evolution du livre oblige, la Foire « accordera une place importante aux supports électroniques en plus du livre traditionnel ».

Edition France Soir du samedi 19 avril 2008 n°19776 page 17

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 12:42

RTCI en STEREO

          

Billéhi, juste une p'tite demande aux responsables des télécommunications sous couvert des responsables de RTCI (Radio Tunis Chaîne internationale), vous allez voir, ce n’est pas grand-chose, et pourtant... Savez-vous qu'à Sfax pour écouter RTCI convenablement en "vrai" STEREO comme le veut le monde moderne, il faut se déplacer 25 km vers le Nord en dehors de la ville (au pied de l'émetteur Elghraba) ? Est-ce normal que la situation dure depuis la naissance de la FM en Tunisie il y a plus de 20 ans peut-être? Est-ce impossible de faire comme à Tunis ou à Sousse où on trouve réellement du plaisir d'écouter la radio FM en voiture et au salon comme si on écoutait un CD ? Qu'est-ce que ça va coûter de mettre un émetteur FM (même amateur) au toit d'un immeuble en plein centre ville de Sfax et augmenter ainsi le signal Stéréo FM de RTCI ?

 

Cette RTCI, on l'écoutait depuis des décennies sur la AM et on y est sincèrement attaché... Si non à quoi ça sert cette FM à Sfax si la réception est mauvaise en pleine ville? Et à peine reçu sur une mini-chaîne de salon… Vous allez me dire pourquoi cet amour de RTCI, car c'est tout simplement la seule radio où on peut écouter de la musique internationale en longueur de journée ou presque...

 

Sachez aussi qu'à Sfax, puisque la radio privée tant attendue tarde d'émettre dans cette ville, pourquoi arrêter la couverture FM de Jawhra FM à la limite du gouvernorat de Sfax? Pourquoi ne pas la généraliser plus au Sud… ?

 

R.E


 


webmanagercenter.com  -  19/04/2008 04:38

Repost 0
Published by Tunisie mon pays!
commenter cet article
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 12:38
Samedi, 18 avril 2008

Le Président Mahmoud Abbas en visite de fraternité et de travail à partir de dimanche en Tunisie

A l'invitation du Président Zine El Abidine Ben Ali, le Président Mahmoud Abbas, président du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et président de l'Autorité nationale palestinienne, effectuera du 20 au 22 avril 2008, une visite de fraternité et de travail en Tunisie, annonce le porte parole-officiel de la présidence de la République.

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 12:37

33% des médecins tunisiens exercent à l'étranger

 Près de 33% des médecins tunisiens exercent actuellement à l'étranger, selon l'organisme américain, Center for Global Development (CGD).
La migration des cerveaux africains a fini par toucher le secteur médical et 20% des médecins africains environ exercent aujourd'hui en dehors de l'Afrique, selon le document.
Les raisons de ce phénomène sont diverses et complexes, selon l'étude qui souligne que de plus en plus d'intellectuels africains choisissent l'exode pour faire fortune. Ils choisissent en effet de s'installer dans les pays développés qui leur offrent des conditions de travail "plus décentes et confortables" et avec des salaires élevés.
Le continent africain qui consacre (à travers divers mécanismes dont les ONG) environ 4 milliards de dollars US pour faire appel aux services étrangers non africains se trouve de plus en plus appauvri en intelligence humaine.
Le phénomène touche aussi les différents pays du Maghreb avec 33% en Tunisie, 31 % au Maroc, et l'Algérie qui vient en tête avec 44%.
96% de ces médecins tunisiens expatriés exercent en France, note l'étude.
L'Egypte et l'Afrique du sud sont les deux pays où le phénomène est le moins ressenti. Le pourcentage des médecins égyptiens en activité à l'étranger est de 5% pour plus de 143000 médecins en activité dans le pays.
(Source : « Le Temps » (Quotidien – Tunis), le 18 avril 2008)

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 12:36

Prochain congrès du Rassemblement constitutionnel Démocratique (RCD)
Sous le signe du défi !

 Les huit commissions nationales chargées de préparer les thèmes majeurs du prochain congrès du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD) ont entamé leurs travaux. Il s'agit des commissions, des affaires politiques, de l'économie et du développement, des affaires sociales et de la solidarité, de la jeunesse de l'enfance et du sport ; de l'enseignement, de la formation et de la société du savoir ; de la culture et de l'information et celle de la femme. Ces commissions sont présidées chacune par un membre du bureau politique du parti. Les thèmes de réflexion seront à la base de l'élaboration des projets des motions qui seront soumis au congrès.
Apport
Ce congrès est le 5ème du RCD et il se tient sous le signe "le Défi" "Il s'agit là de surmonter les obstacles pour concrétiser nos aspirations. C'est le défi d'atteindre l'excellence et de rejoindre le cortège des pays développés", a expliqué le Chef de l'Etat et Président du RCD dans son discours prononcé le 21 mars 2008 à l'occasion de la fête de l'Indépendance et celle de la Jeunesse.
Ce 5ème congrès se tiendra les 30, 31 juillet et le 1er et 2 août 2008 probablement au parc des expositions du Kram. Il sera a souligné le Président du parti "Celui de l'apport nouveau, des stratégies et des programmes ambitieux qui peuvent enrichir nos acquis et concrétiser réellement l'ensemble de nos objectifs".
Rajeunissement
Cinq mille congressistes assisteront aux travaux du congrès et trois mille délégués procèderont à l'élection de 150 membres du comité central du parti qui s'ajouteront aux 100 retenus sur la liste officielle pour former la composition de ce comité. Le premier jour du congrès sera consacré à l'ouverture officielle, le deuxième et le troisième à la présentation des projets des motions et au débat général.
Le dernier jour sera consacré aux élections qui selon des sources proches du parti vont consacrer un rajeunissement de la composition du comité central et une présence au moins de 30% de la femme. On s'attend même à un taux de renouvellement élevé.
Néjib SASSI
(Source : « Le Temps » (Quotidien – Tunis), le 18 avril 2008)

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 12:33
islam Alaouchiche, 9 ans, rêvait de participer au jeu télévisé "In Ze boîte" suivi chaque soir par 200 000 téléspectateurs de la chaîne pour enfants Gulli. Mais quand, après avoir été présélectionné, il s'est présenté, le 16 février, accompagné de sa mère, aux studios d'Angel Productions, les responsables du casting lui ont signifié que son prénom poserait problème.
"S'appeler Islam, pour un garçon, c'est comme porter un voile pour une fille", justifie la casteuse auprès de la mère du petit garçon, qui rapporte ces propos. "Il faut que vous compreniez que le nom de votre enfant fait référence à une religion que les Français n'aiment pas beaucoup. Cela pourrait choquer", renchérit son collègue. L'équipe propose alors à Islam de troquer son prénom trop "connoté" pour un autre prénom musulman, comme "Mohammed" ou "Sofiane", rapporte un article de l'hebdomadaire La Vie. Devant le refus d'Islam et de sa mère, Farah, la production promet de les rappeler mais les Alaouchiche comprennent que le petit garçon est indésirable sur le plateau de l'émission.
Chez Lagardère Active, dont Gulli et Angel productions sont des filiales, l'affaire est gênante. Les deux entités se d'abord renvoyé la balle, la casteuse de la société de production ayant affirmé suivre les consignes du responsable des programmes de la chaîne, tandis que chez Gulli, on se défausse sur Angel productions, niant toute responsabilité de la chaîne. De son côté, la société de production continue à nier la discrimination, même si la casteuse a reconnu sa maladresse.
Finalement, Arnaud Lagardère a personnellement présenté mercredi ses excuses aux parents du jeune garçon et a "proposé au jeune Islam de venir comme candidat à une prochaine émission du jeu 'In ze boîte'". En outre, indique un communiqué de presse, Arnaud Lagardère "a demandé, ainsi que Didier Quillot, président de Lagardère Active, lance une enquête interne pour faire la lumière sur ces événements qui vont à l'encontre des valeurs défendues par le groupe et Gulli".
SOS RACISME AUSSI MIS EN CAUSE
Mais l'affaire ne s'arrête pas là. Après sa mésaventure, Farah Alaouchiche s'était tournée vers les associations, estimant que son fils avait été discriminé. D'après le témoignage de Farah rapporté par La Vie et repris par Rue89, à la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde), au Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), même réponse : sans preuve, pas de plainte qui tienne la route, ce sera la parole de Gulli et d'Angel productions contre celle de Mme Alaouchiche.
Reçue par SOS Racisme, Mme Alaouchiche n'a pas apprécié l'accueil qui lui a été fait. Selon des propos reproduits dans La Vie, il lui aurait été dit qu'"il faut reconnaître qu'en France, Islam est un prénom difficile à porter". "On m'a même conseillé de conduire mon fils chez un psy !" a-t-elle ajouté.
Samuel Thomas, chargé des discriminations à SOS Racisme, s'insurge violemment contre ces déclarations : "Nous avons pris beaucoup de temps pour lui apporter notre soutien et lui expliquer les conséquences traumatisantes que pouvaient avoir sur un petit garçon une procédure judiciaire. Durant un procès, sa parole serait remise en doute et sa souffrance doublement niée."
Rue89 a publié la rponse de la personne de SOS Racisme qui a reçu l'appel au secours de Farah Alaouchiche. Celle-ci nie formellement les propos qui lui sont attribués. Et Samuel Thomas, de SOS Racisme, soutient que les propos de Mme Alaouchiche ont été déformés. Il assure aussi que SOS Racisme aidera la famille dans son action judiciaire. "Mme Alaouchiche est décidée à aller au bout de son action, nous la soutiendrons en nous portant partie civile à ses côtés", a-t-il affirmé.
La maman d'Islam a pourtant fermement maintenu ses propos – notamment sur ce que la personne de SOS Racisme lui aurait dit – dans un tmoignage audio recueilli par Rue89.
"Seules 1 % des affaires de discrimination que nous traitons vont jusqu'au procès. Les lois existent mais, sans preuve, pas d'infraction", tient à préciser Samuel Thomas et "la médiatisation d'une affaire aide évidemment", le déficit d'image pouvant s'avérer dévastateur pour une petite chaîne de télévision.
Mélanie Duwat
(Source : « LeMonde.fr » (France), le 16 avril 2008)
Repost 0
Published by Tunisie mon pays!
commenter cet article
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 11:35

تونس: منظمات حقوقية تنبه إلى سوء أوضاع المعتقلين السابقين من «النهضة»

التصنيف: الأخبار
التاريخ: Sunday, 6 Apr 2008 / الناشر: عبد القادر / المشاهدات: 2

 


2008-04-05
تونس - العرب  
أعلنت منظمة «حرية وإنصاف» للدفاع عن حقوق الإنسان بتونس أن «التضييفات ضد المسرحين من المساجين السياسيين تتواصل وتتصاعد. وأكدت الجمعية في بيان حصلت «العرب» على نسخة منه أن أجهزة الأمن قامت باستدعاء العجمي الوريمي
السجين السياسي السابق والقيادي الطلابي في حركة النهضة «طلبا لمزيد من الإرشادات عنه» وذلك دون توجيه استدعاء رسمي وقانوني له. وذكّرت المنظمة أنه سبق لها أن تعرضت في بيانات سابقة «للتجاوزات اللامبرّرة والمنافية للقوانين ضد المسرَّحين من أبناء الحركة.
وفي تصريح للعرب أكد القيادي الطلابي السابق العجمي الوريمي أنه «يتعرض منذ خروجه من السجن في شهر نوفمبر 2007 إلى المتابعة اللصيقة والمضايقة المتنوعة وبالخصوص التردد المكثف والمتواصل على بيته من طرف أعوان البوليس السياسي». وأكد الوريمي أن «والدته تعرضت أكثر من مرة للتخويف والترهيب كان آخرها منذ أسبوع حين فُجعت الأم الطاعنة في السن باقتحام منزلها من طرف أفراد بالزي المدني دون استئذان أو طرق للباب وأخضعوها للاستجواب عن مكان تواجد ابنها وعلاقاته وعن طبيعة دراسته». ونبّه إلى أن هذه الخروقات تمثل انتهاكات صارخة لحقوقه الشخصية وأن الهدف منها هو منعه من النشاط السياسي .

الموت البطيء
وشدد الدكتور زياد الدولاتلي القيادي بحركة «النهضة» في تصريحات «للعرب» على أن «أبناء وقيادات الحركة يتعرضون منذ ما يزيد عن 18 عاما لحملة تنكيل لم يشهد لها تاريخ البلاد مثيلا من قبل».
وأكد الدولاتلي أن «عددا من خيرة أبناء الحركة مثل البروفيسور المنصف بن سالم العالم الرياضي والفيزيائي الشهير اضطروا للعمل في بيع الخضروات أو نقل البضائع بعد أن حرموا من
جميع حقوقهم وعلى رأسها الحق في كسب الرزق الذي يعني الحق في الحياة».
وأضاف الدولاتلي أن «أبناء الحركة يتعرضون، إضافة إلى المنع من العمل وسائر الحقوق، إلى الموت البطيء بسبب الحرمان من الحق في العلاج بعد أن أصيب عدد كبير منهم بأمراض خطيرة في السجن نتيجة الإهمال وسوء الرعاية الصحية، حتى بتنا لا يمر علينا أسبوع دون أن يقضي أحد منّا بالسرطان أو ببعض الأمراض الخطيرة الأخرى.. عافى الله الجميع».
ودانت المنظمات الحقوقية ما يتعرض له أبناء «النهضة» ووصفت «حرية وإنصاف» الانتهاكات التي يتعرضون لها بالتصرفات الرعناء والاستفزازية.
واعتبرت «أن هذه التصرفات من طرف البوليس السياسي في تونس أصبحت سياسة ممنهجة للتضييق والتنكيل بالمسرحين من المساجين السياسيين. ونبهت المنظمة إلى الخطورة التي يمثلها التدخل في الحياة الشخصية للمواطنين والاعتداء على حرماتهم.

عقوبات جماعية
وتؤكد منظمات حقوق الإنسان بما فيها الرابطة التونسية للدفاع عن حقوق الإنسان والجمعية الدولية للدفاع عن المساجين السياسيين أن السلطة تسلط على عائلات وأقارب وأبناء حركة «النهضة» عقوبة جماعية هدفها ترهيبهم وعزلهم وجعلهم عبرة للآخرين.
ومن أبرز الأمثلة على هذه الممارسات ما تحدثت عنه المنظمات الحقوقية السنة الماضية عن غلق جامع البحيرة بالعاصمة لمنع حفل عقد قران ابن الشيخ عبدالفتاح مورو المؤسس الثاني لحركة «النهضة» بعد الشيخ راشد الغنوشي. وذكرت وسائل الإعلام حينها أن المشرفين على جامع البحيرة القريب من تونس العاصمة أغلقوه، ومنعوا المصلين من الدخول إليه لأداء صلاة العصر، ليحولوا دون عقد القران، رغم حصول الشيخ مسبقا على موافقة المشرفين.
كما منعت السلطات التونسية إقامة حفل زفاف كريمة المهندس حمادي الجبالي الرئيس السابق للحركة، وقال الجبالي في وصفه لما جرى «أمر جمع من أعوان البوليس السياسي، على مرأى ومسمع من الحضور، صاحب قاعة الأفراح بإغلاقها أمام العروسين والمدعوين بعد فتحها، متعللا بعدم وجود ترخيص من مركز الشرطة المحلية، وهكذا تم إلغاء الحفل في جو من الحيرة والخوف والرعب، جرّاء إيقاف جميع سيارات المدعوين، ومطالبتهم بالاستظهار ببطاقات تعريفهم وتسجيل أرقام سياراتهم».
وقام السجين السابق علي بن حامد، من دوز (550 كلم جنوب العاصمة) بعرض أبنائه للبيع في السوق الأسبوعية بالمدينة في حركة الهدف منها
لفت الانتباه إلى المعاناة التي يعيشها بسبب الضغوط الأمنية الرهيبة المسلطة عليه.
يذكر أن السلطات التونسية قامت مؤخرا ببعث جمعية تعنى بأوضاع المساجين بعد خروجهم من السجن، وتعمل هذه الجمعية بالتعاون مع وزارة العدل وتهتم حسب بيانها التأسيسي بإعانة المسرحين من المساجين على الاندماج في الحياة العملية من جديد. وإن لم تحدد الجمعية في بيانها إلى أي فئة من المسرحين من المساجين ستتوجه، غير أن المراقبين يربطون بين إنشاء هذه الجمعية والاحتجاجات المتواصلة على الأوضاع السيئة التي يعيشها المسرحون من المساجين السياسيين عامة والمسرحين من النهضة على وجه الخص
وص

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 17:39

La Tunisie forme et les entreprises canadiennes puisent !

04/04/2008 11:47
La pénurie de main-d’œuvre spécialisée au Québec a récemment poussé la compagnie québécoise DMR, intégrateur-conseil en affaires, à tenter une mission à Tunis afin de dénicher des travailleurs qualifiés. La mission aura été un franc succès, selon les propos de responsables de la société, rapportés par le journal Média Matin Québec.
Le journaliste Taïeb Moalla (Tunisien d’origine et de cœur) rapporte que la délégation n’a même pas eu à publier des offres d’emploi. Il lui a suffi d’envoyer un mail à des contacts locaux et « le téléphone arabe a fonctionné ». Ils ont ainsi reçu plus de 300 CV de candidats désireux de rejoindre la compagnie et de s’installer au Québec. «C’est un franc succès, s’enthousiasme Caroline Porlier, responsable du recrutement. L’idée de départ était de revenir avec des gens, pas juste avec des CV. À cinq embauches, je jugeais que notre voyage était rentable. Imaginez-vous à 11! En plus, nous continuons à recevoir des CV.», écrit notre confrère.
Les compétences débauchées sont des programmeurs, des analystes, des spécialistes d’architectures des systèmes et des conseillers en gestion.
Il ne manque pas d’attirer l’attention sur l’épineux point de vider le pays de ses compétences. Il s’interroge (à raison) s’il n’y a pas un problème éthique à vider ainsi un pays en voie de développement de ses éléments les plus brillants?
Faut-il rappeler que le contribuable a payé des centaines de milliers de dinars pour la formation de ces ingénieurs tout au long du cursus ? Faut-il rappeler que les entreprises ayant embauché ces compétences les ont aussi formées et a parié sur eux ?
A cette question, on lui répond que « les autorités tunisiennes auraient donné l’impression qu’elles sont contentes que les gens partent. Elles espèrent juste leur retour à un moment donné.»
Réponse manquant fortement de précision d’autant plus que ce ne sont pas les autorités qu’il fallait interroger, mais les entreprises qui se plaignent justement du manque de compétences, notamment dans les domaines pointus. Le taux de chômage, justifie M. Moalla, atteint des sommets, et le départ de travailleurs à l’étranger permet vraisemblablement de faire baisser la forte pression sur le marché de l’emploi. Est-ce vrai dans toutes les branches ? On doute fort !
La délégation semble en tout cas avoir réussi sa mission et a entamé les procédures et la question des papiers sera réglée en un mois, prévoit-on. Elle aurait même reçu l’assurance de l’ambassade du Canada en Tunisie pour accélérer le processus. « Après ça, les candidats sélectionnés devront donner des préavis à leurs employeurs actuels pour leur faire savoir qu’ils quittent leur emploi. » Côté salaires, le sujet a été évoqué, mais il semble que nos candidats (manquant drastiquement d’expérience à ce sujet) n’auraient pas négocié fermement leur rémunération ! Probable qu’ils soient fortement persuadés qu’ils vont rejoindre un eldorado pavé d’or !

(Source: BusinessNews le 4 avril 2008)
Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 11:45
نداء الماء
الـ1212 وجهت أمس مراسلة بالآس.آم.آس.. تحدثت فيه عن الماء وحثت على اقتصاده الناس.
قالت من جملة ما قالت في هذا النداء.. الماء نادر عندنا فلنحتفظ على ما تجود به علينا السماء.
كيف تزعم أنه نادر في بلادنا وأراضينا.. والماء ـ ما شاء الله ـ «يجري تحت ساقينا»!.

محمد قلبي
(المصدر: جريدة "الصباح" (يومية – تونس) الصادرة يوم 22 مارس 2008)
Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article