Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Tunisie mon pays!
  •  Vive la Tunisie Libre
  • Vive la Tunisie Libre

Recherche

Archives

15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 21:26


 
نعت صحفي عراقي الرئيس الأميركي جورج بوش الذي حل في زيارة مفاجئة ببغداد خلال مؤتمر صحفي بأنه "كلب" باللغة العربية وصوب حذاءه تجاهه دون أن يصيب هدفه.

وذكرت مصادر متطابقة أن الحذاء أخطأ رأس بوش بنحو 4.5 أمتار وأصاب جدارا خلفه.

وأضافت المصادر أن بوش ابتسم بامتعاض فيما بدا رئيس الوزراء العراقي نوري المالكي الذي كان يشاركه مؤتمرا صحفيا بجانبه متوترا بعد أن حاول صد الحذاء عن بوش.

وسيطر مسؤولون أمنيون عراقيون وضباط أميركيون بزي مدني -حسب المصادر- على الصحفي واقتادوه خارج الغرفة وهو يقاوم ويصرخ.

وقلل بوش في مؤتمره الصحفي المشترك مع المالكي من شأن الحادث قائلا "لم أشعر بأدنى تهديد" ممازحا "كل ما ذكره أنه (الحذاء) يحمل قياس 10".

وأشارت أسوشيتد برس أن الصحفي يدعى المنتظر الزيدي ويشتغل مراسلا لقناة البغدادية العراقية. وذكرت رويترز أن صحفيين عراقيين آخرين اعتذرا نيابة عن زميلهما.

وكان بوش الذي وصل الأحد إلى بغداد قد أجرى محادثات مع الرئيس العراقي جلال الطالباني تناولت العلاقات الثنائية وآخر تطورات الوضع في العراق ووقع مع المالكي الاتفاقية الأمنية التي تنظم بقاء القوات الأميركية في العراق حتى العام 2001.

وتعد هذه الزيارة الرابعة لبوش إلى العراق منذ إطاحة القوات الأميركية بنظام الرئيس السابق صدام حسين في أبريل/ نيسان 2003.

(المصدر: موقع الجزيرة.نت (الدوحة – قطر) بتاريخ 14 ديسمبر 2008)
Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans INSOLITE
commenter cet article
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 21:26
التصنيف: الأخبار
التاريخ: Monday, 15 Dec 2008 / الناشر: الهاشمي / المشاهدات: 41
 قررت عائشة ابنة الزعيم الليبي معمر القذافي ورئيسة جمعية "واعتصموا" للأعمال الخيرية الاثنين منح وسام الشجاعة للصحافي العراقي الذي رشق الرئيس الاميركي جورج بوش بحذائه خلال مؤتمر صحافي في بغداد.

وقالت الجمعية في بيان لها حصلت فرانس برس على نسخة منه "ان الصحافي منتظر الزيدي قال من خلال ذلك صراحة: لا لانتهاك حقوق الإنسان وعبر عن موقفه بقذف حذائه على وجه الرئيس الإمريكي جورج بوش".

واكدت الجمعية ان قرارها بمنح الزيدي وسام الشجاعة "يأتي إنسجاما مع أهدافها في المجالين القانوني وحقوق الإنسان".

وقالت الجمعية ان ما قام به الصحافي يعد "انتصارا لحقوق الإنسان على المستوى العالمي".

وطالبت الحكومة العراقية بمنح الصحافي "وسام الوفاء والشجاعة على هذا الموقف الشجاع".

كما دعت الجمعية المنظمات الدولية والحقوقية والصحافية الى التضامن مع الصحافي العراقي والضغط على الحكومة العراقية لاطلاق سراحه فورا وعدم توجيه أي تهمة له او تسليمه للسلطات الاميركية.

وقد اكد احد العاملين في قناة "البغدادية" الفضائية الاثنين ان زميله الصحافي منتظر الزيدي "وطني متشدد" كان يخطط منذ اشهر لفعلته التي ادانتها الحكومة العراقية.

وفي عمان، اعلن خليل الدليمي الرئيس السابق لهيئة الدفاع عن الرئيس العراقي الراحل صدام حسين لوكالة فرانس برس الاثنين ان نحو 200 محام عربي واجنبي ابدوا استعدادهم للدفاع عن الصحافي العراقي.
القدس العربي
Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans INSOLITE
commenter cet article
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 17:48

" Ammar m'a tuer ! "... ou le mouton rose d'Ammar

aid

En remerciant infiniment tous ceux qui se sont solidarisés contre la censure de mon blog je voulais juste par ce post soulager quelque peu Ammar des charges qui pèsent sur lui: Aussi surprenant que cela puisse paraitre, ce pauvre monsieur nous a souvent défendu ! tout à fait ! Depuis le temps qu'il nous lisait, il a fini par nous comprendre. Les blogs du collimateur de l'ATI étaient dans sa liste de favoris. Dans les rapports qu'il présentait à ses supérieurs chaque vendredi il s'appliquait à disculper les blogs suspects. Il s'efforçait à adoucir nos critiques et à nous présenter comme de doux moutons.

Je sais qu'il aimait mon blog. J'ai pu identifier son I.P. le dernier jour et j'ai noté qu'il était un de mes plus fidèles lecteurs. Il imprimait mes caricatures et le soir il les montrait à sa femme. Malheureusement mon dernier dessin sur le SIDA (ici) a trainé par erreur sur son bureau. Lorsque son patron est tombé dessus, la réprimande ne s'était pas faite attendre. Pour calmer la colère de son chef il se précipita vers son instrument et, la mort dans l'âme, Ammar exécuta la sentence. Je comprends bien qu'il soit obligé d'obéir aux ordres même au détriment de ses convictions. Qui de nous peut se vanter de ne s'être jamais trahi? Pas moi en tout cas.

Pour conclure, je tiens à remercier vraiment Azwaw, Kissa on line, Samsoum, TunisiaWatch et tous ceux qui ont fait écho de cette censure. Ils ont dénoncé par mon cas une nouvelle atteinte flagrante à la liberté d'expression. J'ai pourtant cru à tort avoir trouvé le ton juste qui me permette d'échapper aux ciseaux d'Ammar... La réalité m'a très vite rattrapé. Merci aussi aux fidèles lecteurs, Lotruche, Dalii, Yoco, Villedetunis et ...Ammar!
3idkom mabrouk!

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans INSOLITE
commenter cet article
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 22:30
سكاتش بلّوشي
«شيّات» في عهد العولمة

 
عندي واحد صاحبي شيات.. معرفة عشرين سنة تشييت ما كلين الشيتة والسيراج مع بعضنا مستانس ديمة يشيتلي صباطي بدينار ويشيت الآخرين بدينار ونص. نقولو علاش. يقلّي انت صاحبي ولازم نعملّك سوم خير ما اللّي تبعثني نشيت غبت عليه مدّة ورجعتلو قتلو شيتلي بدينار خزرلي وقاللّي ياحسرة يازمان دوّيو برّا شيت.. ياحسرة وقتلي كان التشييت بدينار. قتلو مالا بقداش ولا؟ قاللّي أقل تشييتة توة بخمسة الاف

علاش يا ولدي أشنوه اللّي صار جديد؟ آشنوة اللّي توتّى؟

ياخي ما سمعتش؟ وين كنت راقد يابابا.. كل شيء زاد.. الحديد زاد.. النحاس زاد.. العلفة زادت.. الماكلة زادت.. البترول زاد.. الضو زاد.. الماء زاد.. يقعد كان السيراج ما يزيدش؟

وآش مدخل السيراج في هذا الكل..

ماهو داخل في الدورة الإقتصادية العالمية وتضرر في الأزمة المالية اللّي ضربت أمريكا وهذا وقت العولمة.. والسوم الجديد هو سوم العولمة

ايا يزي بلا تفدليك قالّو عولمة قالو سيدي زكري.. أيا قوم أعملي تشييته قمقومة خير ما نبعثك تشيت

مانشوف كان صاحبي كان تغشش وجهو إحمار وازراق وآكحال كيف حكة السيراج وصاح في:

ـ من فضلك ياسيد.. أعرف مع شكون تحكي وتتكلّم؟

ـ مع أشكون زعما.. كوندليزا رايس وإلا بول بريمر؟

ـ احترم نفسك إنت صحيح تتكلم مع شيات اماموش أي شيات.. أنا شيات متحصل على ديبلوم الشياتة.. على القدم الذهبي عام 2006 على الشوليقة الفضية عام 2007 على الشيتة البرنزية عام 2005 على البطولة الوطنية لأسرع واحد بعثوه يشيت.. الدرع العالمي لأحسن شيات.. عندي شهادة إيزو 20027 للتشييت مطابقة للمواصفات العالمية.. عضو النقابة العالمية للشياتين. الأمين العام للجامعة العربية للشياتين.. داخل في البورصة متاع لندن ونيويورك السهم متاعي كي يضرب واحد كيفك يجيبو يشيت actionnaire في أكبر معمل سيراج في شمال افريقيا.. سفير النوايا السوداء في الأمم المتحدة عندي شركة تخدّم 5 آلاف شيات منهم 3 آلاف من حاملي الشهادات العليا في علم السيراج الأكحل وحدو عني 1000 عون تقني في الخليج.. 500 في الخليج.. 300 في آسيا.. في افريقيا ما عندي حد على خاطر الكلهم في لون السيراج عضو الإتحاد العالمي للشياتين.. عندي ايمايل.. وسيت واب أنا بشيتة بركة نحركها بيدي اللّي نحبّ نبعثو يشيت يمشي يشيت.. ونقطعلو سيراجو من العالم الكلّ نزيدك وإلا يزّي

قتلو: لا وخي يزّي سامحني يظهرلي أنا باش نكرم لحيتي بيدي وباش نبعث روحي نشيّت.


(المصدر: صحيفة 'الصباح الأسبوعي' (أسبوعية - تونس) الصادرة يوم 13 أكتوبر 2008)
Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans INSOLITE
commenter cet article
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 17:59
لمحة :  المواطـَنــة
 
 

فرنسا كلها من أخمص قاعدتها الى قمة الهرم.. احتفلت بتحرير المواطنة الأسيرة «بيتنكور»* بصفة يعجز عن وصفها القلم.
 
كل الجهات المعنية وكل وسائل الاعلام.. كرّمت هذه المواطنة طيلة أيام.
 
ماذا بقي لي أن أقول بعد هذه المقدمة.. سوى أني فهمت الآن معنى «المواطن» في البلدان المتقدمة.
 
محمد قلبي
 
(*) كانت رهينة للمتمردين في كولومبيا.
 
المصدر: جريدة الصباح (يومية – تونس) بتاريخ 8 جويلية 2008
Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans INSOLITE
commenter cet article
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 21:36

Le taux de succès à la première session des épreuves du baccalauréat en Tunisie a été cette année de 49,62 pour cent, avec un total de 74 817 candidats ayant obtenu la moyenne nécessaire. Le taux de succès chez les filles a été légèrement supérieur, à 51,55 pour cent.

S'exprimant samedi 21 juin, jour de publication des résultats, le Ministre tunisien de l'Education Sadok Korbi a souligné que le taux général de réussite devrait être supérieur à l'issue de la session de rattrapage, qui doit débuter le 24 juin.

Le Ministère de l'Education avait mis à la disposition des candidats plusieurs moyens pour connaître leurs résultats, parmi lesquels le téléphone, l'internet et, pour la première fois, des messages SMS envoyés sur leurs téléphones portables.

"Je viens tout juste de recevoir un SMS me disant que j'avais réussi", a expliqué Nour Eddine Ouati à Magharebia. "C'est un moyen très efficace de connaître ses résultats, mais je ne vais pas me priver du plaisir d'aller à l'école dimanche pour m'assurer que mon nom figure bien sur la liste des candidats reçus."

Nour est loin d'être la seule dans son cas : durant le week-end, la capitale tunisienne s'est remplie de groupes d'élèves cherchant à obtenir leurs résultats par le biais de leurs téléphones portables.

Pour ceux qui ont passé avec succès les épreuves de la première session, la bonne nouvelle a été célébrée. Dans l'ensemble du pays, on a pu voir des familles jouer de la musique et distribuer des rafraîchissements aux amis et aux voisins. Plusieurs journaux tunisiens avaient organisé des "Nuits du baccalauréat". Les chaînes de télévision et les stations de radio s'étaient jointes aux festivités en diffusant des chansons pour féliciter les candidats chanceux et en remettant des prix aux meilleurs d'entre eux.

Les candidats reçus ont accueilli ce changement de rythme avec un immense plaisir.

"On peut s'amuser et passer un été détendu, pour rattraper le dur travail de toute une année et se préparer pour l'entrée à l'université, ce qui ne sera pas plus facile que le bac, parce que penser au travail sera la chose la plus importante", a expliqué Doha à Magharebia.

Le baccalauréat de cette année a pour la première fois comporté des changements dans les programmes de l'enseignement secondaire tunisien, destinés à répondre au marché du travail, a expliqué le Ministre de l'Education.

Pour la première fois en effet, des épreuves ont été organisée en sciences des médias, où le taux de succès a été de 50 pour cent.

Le taux de réussite dans les filières scientifiques a dépassé les 62 pour cent. En sciences expérimentales, il a été de 72,5 pour cent. En maths, il a été de 71,43 pour cent, dans les filières littéraires, 30 pour cent, en économie et gestion, 48 pour cent et en sciences et technologies, 53 pour cent.

Le Ministère de l'Education a expliqué que 57 000 enseignants de l'enseignement secondaire avaient été mobilisés pour surveiller les examens et 12 000 pour les corriger. Le coût total des épreuves du bac 2008 s'est établi à 8,7 millions de dinars.

http://www.magharebia.com/cocoon/awi/xhtml1/fr/features/awi/features/2008/06/23/feature-01

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans INSOLITE
commenter cet article
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 01:00
un séisme de magnitude de 3,7 degrés sur l'échelle de Richter a été enregistré vendredi à Zarkine, site archéologique dans la région côtière de Gabès (400 km au sud-est de Tunis), a annoncé l'Institut de météorologie.

Cette secousse survenue à 15H25 locales (13H25 GMT) a été ressentie par les habitants de la localité de Zakrine, a indiqué la même source sans faire état de victimes, ni de dégâts éventuels.


Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans INSOLITE
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 21:53

Tunisie : blog d'élèves mécontents

Publié le 18 juin 2008 à 08:17

IPEST Tunisie
En Tunisie, des étudiants de première année de l'Institut Préparatoire des Etudes Scientifiques et Techniques (IPEST) ont ouvert un blog pour populariser leur mouvement de protestation contre la décision de ne donner une bours ed'études en France qu'à 50 % des élèves. Ils avaient décidé de ne passer un "mini-concours".

Aujourd'hui le blog est fermé, comme l'indique un avis sur la home page :
Le site a dépassé sa bande passante allouée, et a été de ce fait fermé à cause du nombre très grand des visites. On lit, par ailleurs, que tout s'est arrangé après la visite de parents au palais présidentiel, et l'on trouve les dates de l'examen.
Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans INSOLITE
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 21:38
Enseignement supérieur
Les tribulations de 150 étudiants d'élite
 

A la dernière minute : Le dégel : Le ministère affirme que l'actuelle promotion n'est pas concernée par la circulaire du 2 juin
Les étudiants : Les étudiants : « Nous avons opté pour cette école afin de pouvoir bénéficier d'une bourse d'études à l'étranger. Ce sont les textes qui le disent »
M.Hechmi Saïed, directeur de l'IPEST : « Il n'y a pas que la France qui assure une formation de qualité »  
 
Les étudiants de la première année de l'Institut Préparatoire des Etudes Scientifiques et Techniques « IPEST » de La Marsa ont poursuivi, hier, pour la troisième journée consécutive le boycottage de leur mini-concours. Aucun des 157 étudiants ne s'est présenté pour passer les épreuves. Ils contestent le contenu de la circulaire du 02 juin réduisant le nombre de bénéficiaires de la prise en charge des voyages pour passer les oraux en France à 50 % des candidats( y compris ceux qui n'ont pas les moyens) et à 30 %, celui des postulants aux bourses à l'étranger. Les étudiants contestent surtout le fait qu'ils n'aient pas été avisés de ces décisions lors des réunions qui ont été organisées pour présenter l'IPEST en juillet 2007. Leurs parents affirment que la direction de l'IPEST avait alors catégoriquement affirmé que 85 % des étudiants étaient orientés dans de grandes écoles françaises et que tous ces candidats  bénéficieraient d'une bourse d'Etat ou d'une bourse de l'Institut auquel l'étudiant a été affecté. Ce fut un motif de fierté de l'administration de l'IPEST, selon les parents. Mais, voilà que la circulaire du 2 juin remet tout en question.

Une commission des parents a été constituée samedi dernier. Elle a rencontré le directeur de l'IPEST pour lui exposer les motifs de leur consternation. Ensuite, la même commission a retrouvé le Directeur Général des Affaires estudiantines au ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie. Cette commission a reçu des promesses de solution de cette « mini-crise ». Il leur a été proposé, semble-t-il, de pouvoir réorienter leurs enfants. En plus, bien-sûr, de la possibilité d'accéder à une formation supérieure en Tunisie. Mais, ceci ne répondait nullement à leurs requêtes : « Le choix de l'IPEST, c'est un choix de carrière. Ce n'est pas facile de travailler plus de 32 heures en moyenne durant 36 semaines. Ces étudiants veulent avoir un résultat probant suite à ce sacrifice ».
Du côté de l'administration, M. Hechmi Saïed, le directeur de l'IPEST, rappelle des raisons de l'administration pour limiter l'accès à l'étranger des étudiants de l'IPEST. Nous transposons ci-contre les positions des uns et des autres
Instruit par Mourad SELLAMI
---------------------------------------------
A la dernière minute : Le dégel : Le ministère affirme que l'actuelle promotion n'est pas concernée par la circulaire du 2 juin
Nous avons appris, en dernière minute, d'une source officielle du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie que l'administration considère que la circulaire du 2 juin 2008 ne concerne que la prochaine promotion de l'IPEST, celle qui sera orientée à cet institut pour l'année universitaire 2008-2009. Quant aux promotions qui poursuivent actuellement leurs études à l'IPEST (la 1ère et la 2ème année), elles ne sont pas concernées par les mesures contenues dans cette circulaire.
M.S.
---------------------------------------------
Les étudiants : Les étudiants : « Nous avons opté pour cette école afin de pouvoir bénéficier d'une bourse d'études à l'étranger. Ce sont les textes qui le disent »
  Chez les étudiants, les temps sont à l'expectative. Ils ont été désarçonnés par la circulaire du 2 juin surtout qu'ils tablaient, tous, sur des études supérieures à l'étranger avec des bourses d'Etat comme il l'est d'usage jusqu'à maintenant. Ils ont rédigé des motions où ils réclament le report de l'application des nouvelles modalités à la prochaine promotion. Au moins, les nouveaux seront avertis des conditions d'accessibilité aux bourses. Par contre, ils se rappellent bien de la réunion de juillet 2007, au siège de l'IPEST au cours de laquelle, l'administration a insisté sur le fait que plus de 80 % de ses étudiants font le bonheur des grandes écoles françaises.
Monsieur, permettez-nous, étudiants de l'IPEST de vous communiquer la situation délicate que nous vivons depuis que nous avons pris de connaissance de la circulaire n°08/46 du 2 juin 2008.
Monsieur, avant de finaliser notre choix pour l'IPEST et être privé ainsi de toute autre inscription dans une autre faculté, nous avons assisté avec nos parents, le 13 juillet à une réunion encadré par l'administration de l'IPEST ainsi que des représentants du ministère de l'Enseignement supérieur.
Le débat avait porté essentiellement sur la spécificité de l'IPEST dans le recrutement de l'élite des bacheliers à qui elle offre l'opportunité d'accéder aux grandes écoles françaises et tunisiennes.
La discussion n'avait en aucun moment contredit les procédures usuelles ni abordé l'éventualité d'une restriction à certaines écoles ou la possibilité d'octroyer les bourses d'études en fonction d'un quelconque critère autre que la réussite.
Monsieur, nous élèves studieux et ambitieux attirés par ce parcours qu'offre l'IPEST et qui enrichira notre formation, nous avons intégré l'IPEST décidés à travailler dur pour décrocher les clefs d'un avenir prometteur.
Dès le début de l'année, le mot d'ordre était : travailler avec acharnement pour terminer le programme français. Même que certains professeurs nous ont conseillé de nous orienter vers d'autres écoles si on voulait plutôt viser le concours national.
Durant toute l'année nous avons assisté à des forums, des réunions, des projections au sein de notre établissement qui nous louait à chaque fois les mérites de plusieurs écoles sans jamais faire allusion à un quelconque changement dans le choix des écoles et les bourses qui nous étaient proposées.
Quelques jours avant l'examen, une rumeur concernant des modifications éventuelles a commencé à se propager dans l'IPEST.
Nos parents ont contacté l'administration qui avait tout nié.
La veille de notre examen, le 12 juin 2008, la découverte fortuite du projet de loi et son affichage par les étudiants eux-mêmes, à l'insu de l'administration nous avait totalement paralysés, nous privant de toutes nos capacités mentales et semant la panique parmi nous.
Monsieur, démoralisés et abattus par ces mesures jusque-là totalement ignorées les étudiants n'avaient plus les motivations pour passer leurs examens alors que leur avenir était remis en question.
Monsieur, n'ayant pas été informés au début du cycle de notre formation de deux ans, nous comptons sur votre compréhension afin de réserver l'application de ces réformes aux promotions qui en seront informées avant d'intégrer l'IPEST et ce afin d'effectuer un choix dûment réfléchi.
Nous avons voulu mettre l'accent sur notre volonté de poursuivre nos études et de les réussir brillamment afin de trouver notre place dans la compétition internationale d'une part et d'autre part faire profiter notre pays de la riche formation que nous aurions acquis.
Veuillez monsieur accepter nos salutations les plus respectueuses.
Les étudiants de l'IPEST
---------------------------------------------
M.Hechmi Saïed, directeur de l'IPEST : « Il n'y a pas que la France qui assure une formation de qualité » 
M. Hechmi Saïed est aussi consterné que ses étudiants par cette grève du mini-concours. Il a travaillé avec eux durant cette année universitaire pour obtenir les résultats brillants habituels. Il sait pertinemment que les programmes sont durs et qu'il n'est pas à la portée de quiconque de travailler à ce rythme. Malgré ses préoccupations, il a eu l'amabilité de répondre au téléphone à nos questions :
 
Le Temps : Il semble que la circulaire du 2 juin va changer la vocation de l'IPEST à l'avenir.
M. Hechmi Saïed : Ce n'est pas vrai. La loi 1991 de création de l'IPEST ne mentionne pas qu'elle ne donne accès qu'aux écoles françaises de formation d'ingénieurs. Elle stipule qu'elle assure la formation aux cycles d'ingénieurs, tout simplement. Donc, c'est l'usage qui a ancré dans les esprits le fait que la majorité de nos étudiants vont dans les écoles françaises. Pour ce qui est des bourses, elles étaient destinées aux étudiants orientés vers les grandes écoles de renommée internationale comme l'Ecole de Polytechnique, l'Ecole Centrale, l'Ecole des Mines, etc.. Or, actuellement, l'Etat est en train de supporter des bourses à l'étranger pour des étudiants dans des sections moins huppées que les instituts supérieurs tunisiens comme l'IPEST, Sup com, l'ENSI, l'ENIT, etc... Les diplômés de ces écoles tunisiennes se comportent très bien dans les candidatures aux bourses de 3ème cycle à l'étranger et devancent même des diplômés des écoles françaises.
 
. Mais, les étudiants prétendent qu'ils ont suivi une formation spécialisée pour les écoles françaises
- Allons donc ! Qui peut le plus, peut le moins. Tous les étudiants ont le bagage académique suffisant pour se présenter au concours d'entrée aux écoles d'ingénieurs tunisiennes et ils ont des chances pour briguer des places aux meilleurs instituts. D'ailleurs, dans les premières années de création de l'IPEST, ses étudiants faisaient les beaux jours de la Polytechnique de l'IPEST, de l'Ecole Nationale des Sciences de l'Informatique « ENSI », de Sup Com, etc... Les professeurs ont constaté que ces étudiants faisaient les locomotives et contribuaient à relever les niveaux des promotions. Ainsi, il y a un apport certain pour l'enseignement supérieur en Tunisie.
 
. Et qu'est-ce que vous comptez faire maintenant que les étudiants n'ont pas passé leurs examens ?
- L'évaluation des étudiants se fait tout au long de l'année. Nous suivons un régime de contrôle continu. Tous les étudiants ont déjà trois notes qu'on allait ajouter à celle du mini-concours et ressortir la moyenne arithmétique de ce trimestre. Donc, il n'y a vraiment pas de problème à ce niveau. Encore faut-il rappeler que l'option choisie par les étudiants a fermé les portes du dialogue. Ils auraient pu contester les décisions contenues dans la circulaire du 2 juin tout en passant leurs examens de mini-concours. Car seul le dialogue peut porter ses fruits. D'ailleurs, la délégation des parents ayant rencontré un haut responsable du ministère de l'Enseignement supérieur, a reçu des promesses de solution pour cette impasse.
 
. Apparemment, le ministère veut résoudre par la même occasion la problématique du non-retour des étudiants des grandes écoles françaises ?
- C'est légitime du moment que plus de 90 % de ces étudiants ne rentrent pas au bercail bien que ce soit l'Etat qui a financé toutes leurs études. Les conditions économiques difficiles prévalant actuellement appellent à rationaliser les dépenses publiques. Donc, ce n'est pas de l'injustice si l'on limite les bourses aux étudiants admis dans les grandes écoles de renommée internationale et qu'on exige le remboursement des frais engagés par l'Etat. Ces diplômés décrochent des postes de notoriété internationale et c'est légitime qu'ils remboursent l'Etat si jamais ils ne travaillent pas pour lui.

(Source: "Le Temps" (Quotidien - Tunisie) le 17 juin 2008)
Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans INSOLITE
commenter cet article
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 20:20
ابتكار تونسي جديد: «طارد ماء» اقتصادي يوفر 43 مليارا سنويا
 
 

   أسماء سحبون
 
* تونس ـ «الشروق» :
بطريقة بسيطة لا تتطلب تكنولوجيا معقدة تمكّن الثنائي الحسين الورفلي، تاجر المواد الصحية، وبوبكر العرفاوي، فني كهرو ميكانيك، من ابتكار طريقة جديدة مقتصدة في الماء تهمّ الطارد المائي (chasse deau) في مراحيضنا.تفاصيل هذا الاختراع قدمها المبتكران خلال زيارة أدياها صباح أمس الاثنين لـ «الشروق» مؤكدين أن «الصرخات» العالمية المتتالية المنذرة بأزمة مياه عالمية والخوف من نقص الموارد المائية في تونس بما أن أغلبها سطحي متأت من مياه السدود خاصة مع تواتر نقص الأمطار في تونس وزيادة الاستعمال غيرالرشيد كان أساس فكرة هذا الابتكار.
105 مليون و120 ألف متر مكعب هو حجم «اللترات» من مياه الشرب التي سيوفرها استعمال الطارد الجديد وفقا للأرقام التي قدمها المبتكران.
تلك الأرقام تشير الى أن معدل الاستعمال اليوم للطارد يصل حدود الـ6 مرات وأن المرّة الواحدة تستهلك 6 لترات من مياه الشرب، بما أن الطارد المستعمل حاليا في مراحيضنا تربطه بمياه الشرب مباشرة حنفيّة يتحكّم في فوهتها العوّام (le flatteur) يتمثل دوره في منع الماء من التسرب من الحنفية داخل الطارد عند الامتلاء.
وتبيّن العملية الحسابية التي أجرياها أن الفرد الواحد يستهلك خلال العام أكثر من 13 ألف لتر من الماء الصالح للشراب لطرد الفضلات في المرحاض.. وأن تلك الكمية السنوية قد تفوق الـ105 ملايين متر مكعب باحتساب 8 مليون ساكن فقط دون احتساب الأطفال والأجانب.
وأوضح المتحدثان أيضا أن الطارد الجديد سيوفر ما قيمته 43 مليون دينار سنويا.
يتمثل الاختراع في تعويض الطارد الحالي بالطارد الجديد المقتصد للماء.. خصوصية الاقتصاد تكمن من استعمال هذا الأخير للمياه المستعملة من حوض الغسيل.
يقول بوبكر لـ «الشروق» تمكنا من «خلق» دائرة ربط جديدة... تربط بين حوض الغسيل والطارد المائي للمرحاض بحيث أصبح بإمكان المياه المستعملة التسرّب نحو الطارد وبالتالي إعادة استعمالها في طرد الفضلات... عوضا عن استعمال المياه الصالحة للشراب مباشرة من حنفية الطارد»... ربط جديد وصفه الحسين بالمقتصد 100
يقول «غيّرنا اتجاه الماء الداخل إلى الطارد بحيث أصبح يصل من حوض الغسيل.. فاستغنينا عن حنفية الطارد وعن الموصلات النحاسيّة المكلفة».
كما توصل المبتكران إلى تطوير طريقة تحكم ذكية في مياه الطارد حتى لا يغرق الطارد والحوض من «وفرة» المياه المستعملة...
استغرق تطوير الطارد المائي الجديد الذي يبدو أكبر حجما من الطارد العادي... 3 أشهر من عام 2007 ثم تم تسجيله في معهد المواصفات والملكية الصناعية بتاريخ 7 جانفي من العام الجاري....
 
المصدر: الشروق ( يومية – تونس) بتاريخ 03 جوان
Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans INSOLITE
commenter cet article