Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Tunisie mon pays!
  •  Vive la Tunisie Libre
  • Vive la Tunisie Libre

Recherche

Archives

11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 21:01

Tunisie : en défendant le voile, les islamistes cherchent-ils à fédérer les mécontents contre le régime de Ben Ali ?

mercredi 11 juin 2008 - 17h54, par Chawki Freïha - Beyrouth

Logo MédiArabe.Info

Périodiquement, la question du voile islamique fait irruption en Tunisie, notamment à la faveur des mesures prises par le pouvoir pour lutter contre la prolifération de coutumes vestimentaires importées. Les télévisions satellitaires, dont « Al-Manar » du Hezbollah particulièrement regardée, favorisent cette mutation au profit du voile intégral.

C’est ce que révèle ce mercredi un site islamiste saoudien, « Al-Saha », qui dénonce la répression exercée par le pouvoir de Ben Ali sur les « sœurs voilées », dont « certaines ont été interdites de maternités alors qu’elles étaient sur le point d’accoucher ». D’autres, poursuit le site, « sont agressées dans la rue, ou dans les transports en commun, elles sont conduites dans les commissariats pour les obliger à ôter leur voile. Les étudiantes sont menacées d’exclusion du lycée et de l’université si elles n’abandonnent pas leur foulard ».

Pourtant, citant une source gouvernementale tunisienne, « Al-Saha » reconnait que les autorités n’empêchent pas les Tunisiennes de couvrir leur tête avec le foulard traditionnel tunisien, mais luttent contre les nouvelles coutumes importées par les télévisions satellitaires depuis l’Iran et le Hezbollah libanais. Les autorités tunisiennes y voient « un mode vestimentaire confessionnel qui ne correspond pas au foulard traditionnel dans le pays ».

De son côté, Mohammed Zyad Ben Saïd, coordinateur médiatique du « Comité de défense des tunisiennes voilées », a interpelé les ONG de défense des droits de l’homme et les a invitées à exercer des pressions sur le pouvoir tunisien afin de « mettre un terme à ses exactions (...) ». Les autorités, a-t-il accusé, « empêchent les filles voilées de se présenter aux examens du baccalauréat et à l’université avec leur couvre-tête ».

La question du voile islamique en Tunisie avait particulièrement mobilisé les islamistes, début 2007. Un groupe affilié à la mouvance djihadiste avait alors revendiqué les accrochages qui avaient eu lieu en décembre 2006 et janvier 2007 entre forces de l’ordre et islamistes armés. « La jeunesse de l’unification et du jihad en Tunisie » (Chabab Al Tawhid wal Jihad fi Tounes) avait vivement dénoncé le pouvoir, l’accusant de s’être attaqué à « nos sœurs ». « Les musulmanes en Tunisie sont victimes d’une vague d’oppression en raison de leur voile (…) et les jeunes tunisiens sont obligés de se raser la barbe (…). Avec son comportement tyrannique, le régime de Ben Ali, hostile à l’islam, nous a poussés à déclarer le jihad et à le combattre pour le corriger et le contraindre à abandonner sa répression contre les musulmans en général, et nos sœurs en particulier... ».

Sur fond de crise socio-économique et de manifestations réprimées à Gafsa (Redeyef), et après l’utilisation dans les médias arabes du terme « milice du pouvoir », certains observateurs craignent une tentative islamiste de récupération. On peut en effet redouter l’utilisation de la répression du voile pour fédérer les mécontents et mobiliser la jeunesse contre le pouvoir.

Traduction et synthèse de Chawki Freïha

Partager cet article

Repost 0
Published by Tunisie mon pays! - dans politique Tunisie
commenter cet article

commentaires